2004. On est à Bordeaux. Milena a neuf ans. Elle tombe dans le cirque. Paf, cicatrice à vie.
2010. Le trapèze volant l'appelle.
Deux mille cinq cents trente lâchés de barre héroïques plus tard. Elle choisit une spécialité en solo et se réfugie sur une corde.
2013. Montpellier. Joyeux bazar à l'école de cirque Balthazar. Elle continue à grimper sur une corde.
2015. Saint Denis, Académie Fratellini. Elle accumule, entasse, emmêle, suspend et laisse tout en plan.
2018. Elle trouve un plan B : DéNoué. Duo acrobatico-jonglé-plafonné. Tournera en écoles maternelles plus de cent fois.
2019. Tous les enfants scolarisés à Saint Denis nés entre 2015 et 2017 ont vu ce duo.

Entre-temps il y a eu aussi : l'obtention de son diplôme en arts du cirque à l'Académie Fratellini, les jeux olympiques d'hiver de 2006, l'apprivoisement de ses cycles féminins, son record personnel de distance à vélo sans les mains (deux cent mètres), sa rencontre avec Julie Mondor, Sophie Lascombes, Kitsou Dubois, Isabelle Lafon et Julia Christ.

2020. Milena se cherche et rêve d’un cirque-plaisir, d’un cirque-joueur. Elle met au repos sa corde et retrouve un corps moelleux et sensible. Elle passe par une création pour tout-petits avec la compagnie La croisée des chemins et goûte cet univers riche et sensoriel. Elle quitte ce projet et continue son chemin en se tenant à distance du monde du spectacle vivant pour un certain temps.

Elle continue à apprivoiser son corps, ses cycles, ses joies et plaisirs, et se laisse guider par les rencontres. Son corps comme compagnon de route, elle découvre la clowne, le chamanisme, les cercles de femmes et c’est grâce à tous ces outils que la rencontre entre Milena et elle-même continue de se tisser.

2021. Elle rejoint l’équipe de Roule ma Poule, projet de cirque et musique en itinérance à cheval dans le Jura. Elle joue et se réjouit de cette aventure à taille humaine et hauteur de cheval. Pour la première fois depuis bien longtemps, elle prend plaisir à monter sur sa corde et faire la clowne en public. Joie !

2022. Milena garde un lien avec le cirque et la pratique physique dans son quotidien avec une écoute fine de ses sensations et un entrainement corporel on ne peut plus aléatoire. Mais le plaisir d’être en l’air, suspendue, de goûter à une qualité d’espace et des perceptions différentes sont si ancrées dans son corps que l’envie de grimper se fait toujours sentir à un moment donné.

Alors, si tu as envie qu'un drôle d'oiseau vienne nicher chez toi,

contacte-là pour organiser sa migration,

elle se fera un plaisir de changer de paysage.

 

 

 

 

Service gratuit facile et accessible Ă  tous

Je crée mon site
Créer un site avec